-:BENEFICES:-

Archive pour ‘Bienfaits physiques’

Aide les patients atteints d’un cancer à être plus résistant pendant le traitement

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-34Le journal de l’American Cancer Society CANCER a signalé que de nombreux patients atteints de cancer pratiquaient des méthodes complémentaires telles que la méditation durant leur traitement. Dans une étude, on a demandé aux personnes ayant survécu à un cancer si elles avaient employé l’une des dix-neuf méthodes complémentaires durant leur traitement. Selon le sondage, l’une des méthodes complémentaires que les patients ont trouvé efficace fut la méditation. 15% des participants à l’étude ont rapporté avoir employé la méditation pour les aider à surmonter le processus de traitement du cancer, avec la prière et des pratiques spirituelles, la relaxation et des compléments alimentaires parmi les autres méthodes employées. L’efficacité des méthodes complémentaires peut être associée avec le type de cancer traité, puisque les survivantes d’un cancer du sein ou des ovaires semblaient bénéficier plus de ces méthodes.

Share

Prévient les risques de cancer en renforçant la structure ADN

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-33Selon le Dr. Isaac Eliaz, un docteur en médecine et expert de l’esprit et du corps, méditer régulièrement est une manière efficace de réduire les risques de développer un cancer. Méditer régulièrement est l’une des manières les plus simples et les plus naturelles de se protéger contre l’apparition d’un cancer. La pratique régulière de la méditation aide à réparer une partie de la structure ADN appelée télomères, qui se raccourcit sous l’effet de l’âge, du stress chronique et d’une mauvaise santé. La méditation régulière améliore la capacité de gérer des situations stressantes et promeut la stabilité psychologique, provoquant une activité de l’ADN accrue dans la zone correspondante qui protège les télomères contre l’affaiblissement et le raccourcissement. Par conséquent, ceci réduit le risque de développer un cancer et d’autres problèmes de santé. La méditation régulière renforce davantage ce processus de prévention du cancer.

Share

Réduit la probabilité de crises cardiaques

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-46Une étude conduite par l’Institute of Natural Medicine and Prevention de l’Université Maharishi a découvert que la pratique de la méditation transcendantale (MT) peut diminuer les risques pour les Afro-Américains d’être victimes de diverses crises cardiaques. Cette population spécifique est connue pour avoir des taux élevés de maladie cardiovasculaire athérosclérotiques (MCAS) en particulier, qui sont souvent causée par des facteurs de risques cardiaques tels que l’hypertension, la santé mentale et une insulinorésistance, comme les chercheurs l’ont noté. L’étude a examiné les effets de la MT par rapport à ceux de l’éducation sanitaire sur un groupe de participants Afro-Américains à haut risque, avec un suivi clinique de 5 ans. Les constatations furent concluantes, révélant une réduction de 43% du risque de crises cardiaques, y compris les accident vasculaire cérébrals, les MCAS et les infarctus du myocarde chez les personnes qui avaient participé au programme de méditation.

Share

Promeut la santé chez les personnes ayant survécu à un cancer du sein

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-35L’American Cancer Society a trouvé que la réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR en anglais) a amélioré la santé des personnes ayant survécu à un cancer du sein. La MBSR combine des techniques issues des méthodes de la méditation, du yoga et de la conscience physique pour promouvoir un mode de vie sain chez les survivants du cancer du sein. Dans cette étude, les survivants du cancer du sein ont pratiqué des techniques de la MBSR, manifestant ainsi une pression artérielle plus basse, un rythme cardiaque et respiratoire moins élevé lors des résultats de leurs tests après la fin du programme de MBSR. Les participants, qui étaient souvent inactifs et demoralisés après leur diagnostique, ont senti avoir un meilleur contrôle d’eux-mêmes – physiquement et mentalement – après avoir pratiqué la MBSR. Les chercheurs ont conclu que la pratique régulière de la MBSR et d’autres formes de méditation améliore significativement la santé et les perspectives des patients atteints du cancer du sein et de ceux qui y ont survécu.

Share

Améliore le bien-être des personnes souffrant d’arthrite

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-44Une étude récente parue dans le magazine Arthritis Care & Research indique un nouveau traitement prometteur pour les personnes souffrants d’arthrite rhumatoïde (AR). Maladie auto-immune particulièrement douloureuse, l’AR amène les patients à des niveaux élevés de dépression, tout comme à d’autres types de détresse psychologique. Un programme conçu autour de la méditation axée sur la pleine conscience offre une option de traitement alternatif qui s’annonce prometteuse pour alléger le tribut que l’AR prélève sur les patients. À la fin de l’étude, les participants qui ont pratiqué les techniques de méditation ont montré une diminution de 35% de leur détresse mentale et émotionnelle. Les chercheurs suggèrent que la méditation axée sur la pleine conscience est un complément bénéfique à la gestion médicale de l’AR.

Share

Diminue les symptômes de l’arthrite rhumatoïde

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-43Une étude conduite par l’Université du Maryland, au School of Medicine’s Center for Integrative Medicine à Baltimore suggère que la méditation peut être employée pour soulager les symptômes de l’arthrite rhumatoïde des patients. Les chercheurs ont examiné les effets d’un programme de réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) sur des participants souffrant de cette forme débilitante d’arthrite. Le programme comprend la pratique d’exercices de méditation, de relaxation et de yoga sur une période de huit semaines. Une série d’examens de suivi sur les participants méditants a révélé une diminution progressive des niveaux de stress psychologique associés à leur maladie. En conclusion de la période d’observation de six mois, ces individus ont ressenti une diminution de 11% de leur arthrite rhumatoïde et une diminution de 46% de l’inflammation qui y est associée.

Share

La méditation épaissit le tissu cortical

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-72Des chercheurs de Yale, d’Harvard, du Massachusetts General Hospital et du Massachusetts Institute of Technology ont trouvé que méditer régulièrement peut causer l’augmentation de l’épaisseur du tissu cortical. Les participants étaient des méditants réguliers de la méditation Vipassanā, qui ont médité pendant quarante minutes en moyenne chaque jour. Leurs images cérébrales ont montré des régions corticales d’une plus grande épaisseur que celles des non-méditants, dans les zones du cerveau associées aux perceptions sensorielles, auditives, visuelles et internes. Une épaisseur corticale accrue bénéficie au rythme cardiaque et respiratoire et devrait ralentir le vieillissement du cortex frontal. Les chercheurs supposent que la méditation, tout comme les autres exercices liant esprit et corps tel que le yoga, peut augmenter la quantité de substance grise dans le cerveau d’un individu.

Share

Certaines zones du cerveau s’agrandissent

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-71Les chercheurs de l’UCLA (Université de Californie, Los Angeles) ont déterminé que la méditation à long terme pouvait faire que certaines zones du cerveau s’agrandissent. Avant cette étude, les chercheurs étaient déjà conscients des bénéfices de la méditation, tels que la réduction du stress, l’amélioration de la concentration et les bénéfices apportés au système immunitaire. Cependant, en observant les images cérébrales des IRM des méditants à long terme, ils ont remarqué la croissance de l’hippocampe et l’augmentation de la substance grise à l’intérieur des zones du cerveau associées au contrôle des émotions. Les chercheurs ont expliqué que due à la densité supérieure à la moyenne de la substance grise de leurs cerveaux, les méditants à long-terme étaient plus facilement en mesure de contrôler leurs émotions.Ils prévoient par la suite de faire plus d’amples recherches sur la corrélation entre la méditation et le nombre accru de neurones dans le cerveau.

Share

Changements structurels du cerveau

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-70Des scientifiques du Massachusetts General Hospital ont découvert que la méditation correspond directement aux changements structurels du cerveau. Les participants ont pratiqué de la méditation axée sur la pleine conscience pendant trente minutes chaque jour pendant huit semaines. Les images du cerveau prises à la fin du programme de huit semaines ont notablement changé par rapport à celles prises avant le début du programme. Ces images ont montré une croissance accrue des zones du cerveau associées à l’apprentissage et à la mémoire et une décroissance des zones associées à l’anxiété et les réactions au stress. Les scientifiques supposent qu’un programme de méditation plus long affecterait aussi le tissu cérébral qui contrôle la conscience de soi. La méditation provoque de puissants changements structurels à l’intérieur du cerveau, produisant des résultats positifs liés au bien-être général des participants.

Share

Réduit le risque de maladies cardiaques

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-48Dans une étude conduite par le Medical College du Wisconsin à Milwaukee, en collaboration avec l’Institute for Natural Medicine and Prevention de l’Université Maharishi, des chercheurs ont découvert que la pratique régulière de la méditation transcendantale (MT) réduisait radicalement les taux de maladies cardiaques et les symptômes qui y sont associés. L’étude a fait s’entraîner les participants à la MT en tant que méthode pour réduire le stress en combinaison avec les soins cardiaques normaux des patients. Les constatations ont indiqué une réduction de 47% de l’incidence d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et de décès chez les participants au programme de MT. Les chercheurs ont associé cette réduction drastique avec les qualités d’atténuation du stress de la technique méditative, qui a une corrélation avec la réduction de nombreux types d’attaques cardiaques.

Share

Améliore le bien-être des patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-47Les chercheurs du Beth Israel Deaconess Medical Center et de la Harvard Medical School, à Boston dans le Massachusetts, ont découvert que la meditation Tai Chi avait le potentiel d’améliorer le bien-être des patients atteints d’insuffisance cardiaque chronique. Les participants à l’étude souffrant de maladies cardiaques chroniques se sont entraînés à pratiquer des exercices de Tai Chi qui amélioraient leur connexion esprit-corps et qui amenaient aussi à une amélioration de l’humeur et de la qualité de vie. On a découvert que ce genre d’exercices doux, qui incluent aussi des techniques méditatives, conditionnait la confiance que pouvaient avoir les participants en leur capacité à prendre part à une activité physique régulière, amenant ainsi à une diminution des niveaux de stress et de l’humeur dépressive.

Share

Aide à traiter le Syndrome de Stress Post-Traumatique (SSPT)

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-53Une étude récente conduite par les chercheurs des universités d’état de Miami et de l’Ohio suggèrent que la méditation tibétaine pouvait s’avérer être une nouvelle option pour traiter les victimes de SSPT. Les participants à l’étude étaient des femmes atteintes de SSPT qui ont été traitées avec de la méditation tibétaine lors d’un programme de six semaines. L’étude marque un changement majeur dans la recherche liée au SSPT en considérant une approche plus holistique du traitement de ce trouble. Les chercheurs voient la nature valorisante de la méditation tibétaine comme une forme alternative prometteuse de traitement qui est moins invasive et qui permet aussi aux personnes victimes de SSPT de participer plus activement à leur propre guérison.

Share

Renforce le système immunitaire

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-36La Mayo Clinic a fait état de ces dernières trouvailles lors d’une étude indiquant que les techniques méditatives associées avec le Tai Chi et le yoga affectent de manière positive le système immunitaire. Les chercheurs notent que les bénéfices de ces approches liant corps et esprit découlent de la combinaison d’éléments d’exercices clés et de techniques axée sur la pleine conscience. Les bénéfices positifs de ces traitements liant corps et esprit varient de la réduction du stress à l’amélioration du sommeil, une amélioration de la santé digestive et un ralentissement du processus de vieillissement. Les qualités de réduction du stress en particulier, tout comme la diminution de la pression artérielle, ont également pour résultat d’améliorer l’état de santé général et le fonctionnement du système immunitaire. Les éléments communs au yoga et au Tai Chi incluent la méditation, la respiration et divers mouvements.

Share

Un système immunitaire plus fort

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-38Une étude menée par le Dr. Richard Davidson, à l’Université du Wisconsin à Madison, indique que la méditation axée sur la pleine conscience peut avoir des effets positifs durables sur la santé des gens, y compris le renforcement du système immunitaire. Alors que cette forme de méditation est depuis longtemps recommandée comme une activité qui réduit le stress, l’étude du Dr. Davidson est l’une des premières à suggérer l’existence d’un lien entre la méditation et le système immunitaire. Comparés aux non-méditants, les participants qui ont reçu une instruction régulière en méditation axée sur la pleine conscience ont produit des niveaux plus élevés d’anticorps après avoir reçu le vaccin contre la grippe. Cette production accrue d’anticorps est liée à un système immunitaire plus fort et la capacité pour le corps de combattre d’autres types de maladies ou d’infections plus facilement.

Share

Améliore la production d’anticorps

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-37Une étude récente de l’Université du Wisconsin a signalé plusieurs bénéfices de la méditation, parmi lesquels se trouvaient une production accrue des anticorps pour combattre la grippe. Les participants à l’étude ont reçu un entraînement hebdomadaire à la méditation sur leur lieu de travail et ont également pratiqué la méditation chez eux pendant une heure tous les jours. En plus d’une production plus forte d’anticorps contre le vaccin de la grippe, les chercheurs ont également rapporté une activité cérébrale plus importante chez les participants qui ont médité. L’un des aspects importants de cette étude est le fait que le niveau d’intervention dans les vies des participants étaient relativement minime, suggérant que les individus aient seulement besoin d’altérer légèrement leur vie et de pratiquer la méditation pendant une courte période pour en récolter les fruits.

Share

Réduit le risque de développer un zona

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-29Les chercheurs de l’Institut Neuropsychiatrique de l’UCLA (Université de Californie, Los Angeles) ont rapporté que la pratique du Tai Chi améliore les zones du système immunitaire qui aident à réduire le risque de développer un zona. Certains types de comportements tel que le Tai Chi peuvent avoir un impact positif sur l’immunité qui aide à protéger contre le zona. Avec l’âge, le système immunitaire s’affaiblit et devient plus sensibles aux maladies telles que le zona. Les effets boostants sur le système immunitaire du Tai Chi ont été testés lors d’une étude où les participants ont pratiqué le Tai Chi au cours d’un programme de 15 semaines. À l’issue du programme, les chercheurs ont découvert que les facteurs immunitaires impliqués dans la prévention du zona avaient augmenté de 50% chez les participants, prouvant ainsi que le Tai Chi est une méthode efficace pour aider à prévenir le zona.

Share

Traite les facteurs de risque chez les patients cardiaques

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-45Une étude récente conduite par le Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, en Californie, indique que la pratique de la méditation transcendantale peut réduire les facteurs de risques cardiaques chez les patients souffrant de maladie cardiaque coronarienne. En particulier, les conclusions de l’étude établisse une diminution de la tension artérielle et de l’insulinorésistance chez les personnes ayant participé à un programme de méditation transcendantale de 16 semaines. Elles ont également mis en évidence une amélioration du fonctionnement du système nerveux automatique, comme l’ont signalé les chercheurs. Ils associent ces résultats avec les effets négatifs que le stress chronique peut avoir sur le système cardiovasculaire avec le temps, venant de niveaux élevés de cortisone et d’autres hormones dans la région cardiaque. Les conclusions sont prometteuses pour le développement d’approches non-pharmacologiques supplémentaires pour améliorer la santé cardiovasculaire.

Share

Atténue les symptômes du côlon irritable

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-28Une étude publiée dans l’American Journal of Gastroenterology a rapporté que la méditation axée sur la pleine conscience peut être utilisée pour atténuer les symptômes liés au syndrome du côlon irritable. La méditation axée sur la pleine conscience aide à traiter les problèmes liés au stress et la douleur physique, y compris la douleur provenant des symptômes du syndrome du côlon irritable. L’étude, conduite par les chercheurs de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et l’Université d’Etat de Floride, a suivi des participants souffrant du syndrome du côlon irritable qui ont pratiqué des techniques de méditation axée sur la pleine conscience sur une période de trois mois. À l’issue de ce traitement, les participants ont remarqué des améliorations significatives des symptômes du syndrome du côlon irritable, y compris la réduction de la douleur et une meilleure qualité de vie. Avec le temps, on espère que la méditation axée sur la pleine conscience aura des bénéfices à long terme pour les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable.

Share

Renforce le système immunitaire des personnes âgées

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-30Selon une étude de l’UCLA (Université de Californie, Los Angeles), le Tai Chi méditatif a amélioré notablement le système immunitaire des personnes âgées, et à se protéger contre le zona. Des participants, de 59 à 86 ans, ont pratiqué le Tai Chi pendant vingt-deux semaines et ont reçu un vaccin contre le virus de la varicelle responsable du zona. Ensemble, le Tai Chi et le vaccin ont été efficaces quant à l’amélioration du système immunitaire de ces participants. À la fin du programme, les systèmes immunitaires de ces participants reflétaient ceux d’un groupe plus jeune, d’âge moyen. En pratiquant le Tai Chi, les personnes âgées peuvent renforcer les zones de leur système immunitaire liées à la prévention contre le zona, évitant potentiellement des complications de santé liées au zona par la suite.

Share

Diminue la probabilité d’accidents cardiovasculaires futurs chez les jeunes adultes

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-51Les chercheurs du Medical College of Georgia ont achevé une étude qui suggère que les jeunes adultes qui pratiquent la méditation peuvent réduire le risque de développement de maladie cardiaque à l’avenir. Les participants à l’étude qui ont pratiqué huit mois de méditation transcendantale ont montré une diminution de la capacité de dilatation des vaisseaux sanguins, signe d’une amélioration de la santé cardiovasculaire. Cet effet est similaire à celui généré par les hypolipidémiants, suggérant la possibilité d’un traitement non-médicamenteux révolutionnaire pour les adolescents souffrant d’hypertension. Les chercheurs ont dit aux jeunes adultes à haut risque que des activités de prévention sanitaire telles que la méditation, des exercices et une nourriture saine sont essentiels pour assurer leur futur bien-être cardiovasculaire.

Share

Réduit le risque de maladie cardiaque chez les adolescents

Thursday, May 8th, 2014

meditation-image-50Une étude conduite par les chercheurs du Georgia Health Sciences University indique que méditer régulièrement peut réduire la probabilité de maladie cardiovasculaire chez les adolescents à haut risque. Les participants, qui ont médité deux fois par jour pendant une période de quatre mois, ont présenté une diminution importante des facteurs de risques de maladie cardiaque, comme indiqué par les échocardiographies effectués avant et après l’étude. De plus, le comportement des participants à l’école s’est également amélioré. Les chercheurs ont lié ces bénéfices à la capacité de la méditation à diminuer l’activité du système nerveux sympathique des adolescents, provoquant une réduction des hormones de stress et la pression artérielle. Les résultats de cette étude sont prometteurs pour le développement des programmes de prévention chez les jeunes adultes à haut risque.

Share
  • APPRENEZ A MEDITER

    Recevez votre eBook gratuit !


    Cet eBook dévoile certaines des meilleures techniques de méditation mentionnées sur ce site. Apprenez:
    • la méditation de pleine conscience (mindfulness)
    • la méditation transcendantale
    • les battements binauraux
    • le tai chi
    • la méditation chrétienne
    • la méditation zen
    • la méditation de la compassion
    • le kirtan kriya
    • la méditation samatha / shamatha
    • la méditation de la vision supérieure (Vipassana)